Dans quel cas sous-louer vos futurs bureaux ?

Les conseils pour réussir à sous-louer vos futurs bureaux

En cas de sous-location irrégulière, le sous-locataire illégitime ne bénéficie pas notamment de la protection du bail commercial et le locataire principal peut être condamné à verser au bailleur une indemnité d’occupation jusqu’à la libération des lieux.

 

Inviter le propriétaire du local à participer à l’acte

Comme vu précédemment, l’accord du bailleur ne se préjuge pas car il peut être refusé. Mais une fois son aval obtenu, vous devez le faire participer à l’acte, c’est-à-dire lui faire contresigner le contrat de sous-location de vos futurs bureaux. Il vous sera ainsi possible de lui opposer les conditions de votre bail commercial, comme le droit au renouvellement, en cas de conflit. Cependant, si le propriétaire concourt à l’acte, il a un droit de regard sur son contenu.

Définir précisément les conditions et obligations de la sous-location dans le contrat

C’est le locataire principal qui a la charge de la rédaction du contrat de sous-location. Il est donc important de vérifier que certaines informations y apparaissent, telles que :

  • La durée

Celle-ci est librement fixée entre les parties mais ne peut excéder celle du bail initial signé entre bailleur et locataire. A défaut de mention, le contrat de sous-location sera de même durée.

  • La surface

Si les bureaux sous-loués ne le sont pas en totalité de telle manière à créer un espace de coworking, il est fortement conseillé de détailler les surfaces et/ou les salles qui seront occupées par le sous-locataire et objet du bail.

  • Le loyer

Selon le budget que vous avez prédéfini, le loyer convenu avec le locataire principal doit être clairement noté sur le bail, étant précisé que son montant ne peut excéder le loyer initial prévu avec le bailleur.

  • Les besoins en termes de mobilier et d’équipement

Afin d’éviter les mésententes avec votre « locataire bailleur », pensez également à déterminer vos besoins pour l’occupation des locaux : nombre de postes, de salles de réunion, cuisines, etc.

Faire appel à un broker expert en immobilier d’entreprise

Pour vous aider dans votre recherche et trouver les bureaux en sous-location qui vous correspondent, il est judicieux d’avoir recours à un professionnel de l’immobilier d’entreprise.

Il est en effet à même de vous proposer une prestation de service plutôt qu’un bail commercial classique afin de répondre à vos besoins de flexibilité et de rapidité. Sa connaissance du marché est un réel atout.

 

Conclusion

 

Que ce soit à Paris ou en région, le constat est le même : la conjoncture économique actuelle conduit les professionnels à plus de souplesse dans leur manière de gérer leur activité. Dans ce contexte en pleine mutation, la sous-location de bureaux répond parfaitement aux nouvelles attentes des entreprises. Mais elle contribue également à créer de nouvelles habitudes de travail telles que la création d’un réseau lorsque les sous-locataires choisissent de partager les locaux avec d’autres professionnels d’un même secteur.

À lire aussi : 

Recherche de successeur, sous location de bureaux… comment réaliser des économies ?

Le bail commercial 3/6/9, tous nos conseils pour vous rendre votre flexibilité !

 

Partagez l’article