Logo Spliit

L’autoconsommation d’énergie au bureau, un enjeu clé pour les entreprises.

12/06/2024

Économie d'Energie

Installation de panneaux solaires

La tendance mondiale est aux énergies renouvelables, à la fois compétitives et respectueuses de l’environnement. Le cadre normatif s’est d’ailleurs emparé de cette tendance en imposant des objectifs de réduction de la consommation énergétique. Pour répondre à ces exigences et s’affranchir des variations de prix de l’énergie, les entreprises se tournent vers l’autoconsommation et en font un véritable enjeu RSE. Qu’est-ce que l’autoconsommation ? À qui s’adresse-t-elle et comment ça fonctionne ? On vous explique !

 

L’autoconsommation : qu’est-ce que c’est ?

L’autoconsommation consiste à utiliser une électricité produite dans vos bureaux, en utilisant les sources d’énergie renouvelable comme le solaire ou l’éolien. L’électricité produite peut ainsi alimenter autant de bâtiments que nécessaire selon le dimensionnement de l’installation. Cette énergie verte permet à l’entreprise de consommer sa propre énergie pour son éclairage, sa ventilation, son chauffage et ses process de fabrication.

 

En 2015, la loi de transition énergétique marque un tournant dans la prise en compte de l’empreinte écologique des entreprises du tertiaire. En effet, le décret de rénovation tertiaire, mis en application le 23 juillet 2019, impose aux propriétaires et occupants de bâtiments de plus de 1 000 m2 occupés par des activités du secteur tertiaire (commerces, bureaux, ERP…) de déclarer leur dépense d’énergie et de prendre des mesures pour améliorer leur efficacité énergétique. De même, la loi Climat et Résilience impose aux projets de construction en entreprise d'intégrer une toiture verte ou des panneaux solaires sur au moins 30 % de la surface disponible.

 

L’autoconsommation énergétique se présente comme une solution tant écologique qu’économique. Elle répond en effet à ces nouveaux enjeux énergétiques, tout en permettant aux entreprises de réaliser des économies substantielles sur leurs coûts énergétiques. 

 

L’autoconsommation énergétique : pour quelles entreprises ? 

 

Les entreprises du tertiaire

 

Les bâtiments professionnels du tertiaire représentent à eux seuls 44% de la consommation électrique et 22% de la consommation professionnelle de gaz. Ils sont donc un véritable levier pour agir contre le réchauffement climatique. Et l’autoconsommation est une promesse de réponse écologique pour atteindre l’objectif ambitieux d’une réduction de 60 % de la dépense énergétique sur l’ensemble du parc tertiaire à l’horizon 2050 ! 

 

Si l’autoconsommation ne vise pas nécessairement à réduire ses besoins, elle offre une réponse face aux exigences d’efficacité énergétique des entreprises. En pratique, elle permet aux entreprises une :

  • Amélioration de l’isolation et de la performance énergétique de leurs bâtiments ;
  • Sensibilisation des occupants aux gestes eco-responsables : extinction des lumières, rationalisation de l’utilisation de la climatisation, etc. ;
  • Mise en place d’un système de suivi pour l’optimisation énergétique ;
  • Installation d’un système de production d’électricité pour parvenir à une plus grande autonomie énergétique.

 

Les obligations concernant les bâtiments tertiaires s’appliquent tout autant aux locataires qu’aux propriétaires. Liées par le bail commercial, les parties partagent la responsabilité d’atteindre les objectifs et donc de mettre en place les actions nécessaires pour y parvenir.

 

Les solutions d’autoconsommation pour les entreprises

 

L’utilisation de panneaux solaires est plébiscitée pour leur fiabilité et leur rentabilité, en toiture des bâtiments tertiaires, sur les ombrières d’un parking, ou en ferme photovoltaïque pour valoriser un foncier inactif. Mais l’entreprise peut également se tourner vers l’éolien ou la biomasse.

 

Dans tous les cas, cela suppose une disponibilité foncière suffisante et un profil de consommation énergétique compatible avec la zone géographique du bâtiment. L'enjeu est donc d'optimiser le volume d’énergie en ajustant la puissance des installations aux besoins réels de votre surface de bureaux.

 

Réunion pour sensibiliser aux gestes eco-responsables.

 

L’impact positif de l’autoconsommation sur l’entreprise

 

Optimiser les coûts énergétiques en réduisant le montant de votre facture

 

En favorisant l’autoconsommation, l’entreprise peut diminuer sa facture énergétique et devenir moins dépendante de son fournisseur d’énergie. Grâce à une application dédiée, l’entreprise peut suivre sa production et sa consommation en direct. Plus conscient de ce qui est consommé, l’auto-consommateur se tourne plus facilement vers la sobriété énergétique. En cas de surplus de production, deux solutions s’offrent aux professionnels : la revente du surplus au tarif du marché ou le stockage en vue d’une utilisation ultérieure.

 

Optimiser votre bilan carbone grâce au circuit court de l’énergie verte 


L’autoconsommation contribue aussi à repenser tout l’écosystème énergétique. On passe d’un modèle de production centralisée à un modèle de production locale, en faisant le choix d’un circuit court pour l’énergie ! Les appareils de l’entreprise (climatisation, luminaires, ordinateurs, etc.) sont ainsi directement alimentés par une installation autonome. L’utilisation de cette énergie locale permet d’ailleurs de réduire la charge sur le réseau électrique général et d’améliorer la flexibilité électrique.

 

Améliorer la marque employeur

 

L’autoconsommation représente un enjeu RSE pour l’entreprise. C’est un argument de taille pour séduire vos employés, les futurs talents à recruter et vos partenaires sensibles aux questions environnementales. La transition énergétique entraîne en effet un positionnement citoyen de la part des différents acteurs de l'industrie ou de la grande distribution. Chacun porte désormais une attention particulière au développement durable. Le recours à l'autoconsommation est donc un moyen d’améliorer sa marque employeur par la maîtrise des dépenses d'énergie. L’entreprise doit consommer moins, mais surtout consommer mieux !

 

Éviter les sanctions financières

 

Si le décret tertiaire mise plus sur l'incitatif que le coercitif, il n’en demeure pas moins un risque de sanction financière pour les entreprises qui n’atteindraient l’objectif de réduction énergétique : 

  • 7 500 € pour les personnes morales ;
  • 1 500 € pour les personnes physiques.

 

En consommant leur propre énergie, les entreprises peuvent éviter ces sanctions, tout en réalisant des économies substantielles sur leur facture énergétique.

Les limites du système d’autoconsommation 


 

Ne pas confondre autoconsommation et autonomie 


Produire son électricité soi-même permet d’être plus autonome, mais pas nécessairement totalement. Vous pouvez ainsi pratiquer :

  • L’autoconsommation totale : vous consommez l’intégralité de l’électricité produite ;
  • L’autoconsommation partielle : vous avez besoin d’un supplément en électricité pour couvrir vos besoins ;
  • L’autoconsommation avec stockage de l’énergie non consommée au moment de la production ou avec revente du surplus.

 

Le coût d’installation du projet


Les systèmes solaires dédiés à l’autoconsommation en entreprise sont conçus sur mesure pour s’adapter aux besoins spécifiques de clients variés. Si le budget varie selon l’envergure du projet, il ne faut pas en négliger le coût d’investissement comprenant :

  • Le prix de l’installation : panneau solaire, onduleur, éolienne, câblage, structure de montage, le câblage ;
  • Le forfait de maintenance ;
  • Les coûts additionnels liés aux solutions de gestion intelligente et au stockage de l’énergie.

La mise en place d’un système d’autoconsommation génère donc un coût initial non-négligeable. Mais c’est un investissement sur le long terme qui garantit de meilleures économies à l’usage, d’autant que ce sont des installations robustes. 

 

Vous pouvez également opter pour une solution de location de centrale solaire photovoltaïque, afin de profiter immédiatement de la réduction des coûts d’énergie :

  • Faible prix des mensualités rapidement absorbé par les économies sur votre facture ;
  • Entretien et la maintenance inclus ;
  • Solution flexible qui permet de s’adapter en temps réel aux besoins d'énergie.

 

Vous recherchez un immeuble bas carbone ou des locaux équipés pour l’autoconsommation énergétique ? Contactez Spliit, votre expert de la location immobilière professionnelle ! 

Par Adrien Bruschini

Responsable Growth Marketing @Spliit

Partagez l’article

Dans la même catégorie

Tout savoir sur l'obligation de la DPE tertiaire pour les entreprise

14/07/2023

Économie d'Energie

DPE tertiaire : une obligation des professionnels

Bien méconnu des entreprises, le DPE tertiaire est pourtant une obligation légale qui peut, si elle n'est pas respectée, coûter cher à votre entreprise. Voici tout ce que vous devez savoir à propos du DPE tertiaire

Par Paul Grandchamp des Raux

Head of sales & Associé @Spliit

26/04/2024

Économie d'Energie

Tout ce que vous devez savoir sur les critères ESG pour votre entreprise

Très prisés des investisseurs, les critères ESG se réfèrent aux performances environnementales, sociales et de gouvernance de l’entreprise. Combiné aux données économiques, cet outil d’analyse extra-financière permet d’avoir une évaluation globale de la valeur d’une société. En France, la loi de Transition Énergétique pour la Croissance Verte impose d’ailleurs aux entreprises un reporting extra-financier afin de garantir la transparence de l’information auprès des épargnants et de mobiliser les investissements en faveur du développement durable. En quelques années, l’ESG est ainsi devenu une référence en matière d'investissement responsable. Quels sont ces indicateurs de contribution au développement durable ? Quels enjeux et quels impacts posent-ils pour votre entreprise ? Voici tout ce que vous devez savoir sur les critères d’ESG.

Par Adrien Peres

Consultant @Spliit

Façade d'immeuble avec lumière

04/11/2022

Économie d'Energie

Décret tertiaire : tout ce que vous devez savoir pour réaliser une économie d’énergie au bureau !

Le décret tertiaire n'est pas qu'une contrainte pour votre entreprise. S'il est bien compris et anticipé, il peut devenir une véritable opportunité ! On vous explique comment...

Par Adrien Bruschini

Responsable Growth Marketing @Spliit