Télétravail, remote workers… bientôt la fin du bureau ?

De nombreuses entreprises et salariés ont découvert le télétravail pendant le confinement. Certains y ont pris goût et veulent poursuivre l’expérience. Est-ce, pour autant, la fin des bureaux ? Décryptage.

Quand le télétravail se généralise

La crise sanitaire a conduit des millions de travailleurs à délaisser leurs bureaux pour « rester chez eux ». Pour un Français sur deux, le télétravail fut une toute nouvelle expérience1, notamment dans certains secteurs, tels que la relation client. Au final, l’aventure du télétravail s’est avérée concluante pour 62% des Français2. Être un home worker, c’est en effet ne plus perdre de temps dans les transports. Un atout majeur ! C’est aussi, profiter d’une plus grande indépendance et d’horaires qui s’adaptent mieux aux contraintes du quotidien.

Des salariés qui tiennent à leurs bureaux

S’il est actuellement très en vogue, le télétravail a toutefois ses limites. Les collaborateurs restent en effet très attachés à leurs bureaux, symbole de la culture d’entreprise. Et même si les télétravailleurs maintiennent le lien grâce aux nouveaux outils numériques, SMS, mails ou visio-conférences ne remplacement jamais totalement les vrais échanges présentiels.

De plus, tous les home workers peuvent être confrontés, un jour ou l’autre, à un sentiment d’isolement. En particulier, s’ils sont seul à gérer un problème complexe. Enfin, si le télétravail aide à mieux concilier vie professionnelle et vie personnelle, la déconnexion peut parfois se révéler difficile. Pour travailler à distance de manière sereine et éviter tout risque d’épuisement professionnel, il est très important de savoir se poser des limites.

Remote, coworking : vers des bureaux toujours plus partagés

Ces dernières années, de nouveaux espaces ont été créés pour s’adapter aux besoins des télétravailleurs et des remote workers. A Paris et dans les grandes métropoles, des bureaux partagés offrant de petits ou de grands espaces, permettent désormais de travailler facilement en mode nomade.

L’offre ne cesse de s’étoffer et de nouveaux acteurs proposent désormais des salles de réunions aux entreprises qui n’en disposent pas. Parmi eux, Comet Buildings a développé des services inspirés de l’hôtellerie haut de gamme, notamment au sein de l’immeuble Landscape, à la Défense. Dans ce bâtiment, c’est tout un écosystème de services hôteliers qui est proposé, comprenant la mutualisation des salles de réunion. Objectif : faire des traditionnelles réunions des expériences à part entière.

Locaux d’entreprise : des aménagements adaptés aux nouvelles pratiques

Certes, nos habitudes de travail évoluent. Pour autant, les bureaux au sens traditionnel du terme ne semblent pas voués à disparaître. En pleine mutation, les locaux sont désormais conçus pour offrir un environnement de travail participatif, collectif. Dans les grands groupes comme les PME, les ensembles sont repensés en profondeur pour qu’ils soient toujours plus agréables à vivre et offrent toujours plus de services, tels que crèche ou salle de sport ou un emplacement numéro 1 permettant un accès à ces services.

De quoi permettre aux entreprises de donner l’envie aux collaborateurs de venir travailler ensemble et limiter le turnover, tout en réduisant les coûts fixes. Par ailleurs, le travail multi-sites pourrait bien devenir la norme, dans les années à venir. Un mix entre travail et télétravail, rendu plus facile par l’usage du cloud et d’outils collaboratifs tels que Slack ou Zoom.

Et si vous optiez pour des bureaux flexibles ? Découvrez toutes nos annonces et profitez de l’accompagnement gratuit de SPLIIT pour trouver une solution coworking !